Se connecter au site web S’enregistrer

Pharmacovigilance : surveillance des médicaments vétérinaires

Pharmacovigilance et surveillance continue des médicaments vétérinaires

Les médicaments vétérinaires sont surveillés en permanence :

  • avant la mise sur le marché : toutes les études faites sur le médicament sont validées par les Autorités françaises (Agence Nationale du Médicament Vétérinaire) et européennes (European Medicines Agency).
  • après la mise sur le marché : surveillance permanente du médicament, appelée pharmacovigilance vétérinaire.

Qu’est-ce qu’un cas de pharmacovigilance (PV) ?


Un cas de PV est défini comme tout événement indésirable et inattendu (incluant une suspicion de défaut d’efficacité) qui survient suite à l’utilisation d’un médicament vétérinaire, que l’événement soit considéré comme lié ou pas au médicament.

Tous les cas, considérés ou pas comme liés au médicament, sont enregistrés par les Autorités.
Le nombre de cas est à rapprocher du nombre d’unités vendues.

Déclarer un cas de pharmacovigilance, à quoi ça sert ?

La pharmacovigilance permet d’évaluer en continu l’efficacité et la sécurité des médicaments vétérinaires. Elle s’applique aussi bien à l’animal traité qu’à la personne qui administre le médicament.

Ainsi, on mesure mieux les bénéfices et les risques associés à l’utilisation des médicaments vétérinaires.

Evaluation / imputation par les Autorités

Chaque cas de pharmacovigilance est évalué puis classé en fonction de la probabilité que l’événement observé soit lié ou pas au médicament vétérinaire. Cette classification est appelée imputation.

  • A : Probable (un lien avec le médicament est probable)
  • B : Possible (un lien avec le médicament est possible)
  • O1 : Non concluant (les informations données ne permettent pas de conclure)
  • O : Non classable (insuffisance d'informations)
  • N : Non lié : (le lien avec le médicament est peu probable)

Lors de l’imputation, sont pris en compte de nombreux éléments comme par exemple le délai d’apparition de l’événement indésirable, sa nature, son type (général, local…).

Si la conclusion de l’enquête ne révèle rien de particulier, aucun changement n’est demandé. Si en revanche les Autorités suspectent un risque spécifique, alors des actions correctives sont mises en place : elles peuvent aller de la correction de la notice à l'arrêt définitif de la commercialisation du médicament.

Qui peut déclarer ?

Tout le monde peut déclarer ! Les professionnels de santé comme le grand public peuvent déclarer un cas de PV.


le-saviez-vous-pv


Mon animal a un problème de santé au cours d'un traitement, que dois-je faire ?

Pendant son traitement avec un médicament vétérinaire, vous suspectez un problème de santé chez votre animal, que faire ?


Consultez votre vétérinaire traitant ou un vétérinaire de garde.


Pourquoi est-il important de consulter votre vétérinaire traitant ?


➤ le vétérinaire est le professionnel de santé le plus disponible pour votre animal
➤ c’est lui qui connaît le mieux sa santé actuelle et ses antécédents
➤ il peut examiner votre animal et diagnostiquer le problème dont il souffre de la façon la plus fine et la plus pertinente
Ainsi votre vétérinaire est la personne la mieux placée pour trouver la cause du problème, et en particulier comprendre si le problème est éventuellement lié ou pas au médicament.


Brochure "Mieux connaître les médicaments vétérinaires"



Je souhaite déclarer un cas de pharmacovigilance dès maintenant


Voici la démarche à suivre : contactez-nous par téléphone dès maintenant au 02 41 22 83 83 ou par e-mail à l’adresse pharmacovigilance.angers@msd.com.

Nos équipes reviendront vers vous afin de traiter votre cas et le transmettre rapidement aux Autorités.

En apprendre plus sur les médicaments vétérinaires


Brochure "Mieux connaître les médicaments vétérinaires"


GP/ FR/OTH/0718/0072a